Le royaume déchu

Le roi a disparu, et trois clans se combattent...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les archives d'Asmodine

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rybëil Lueinr

avatar

Nombre de messages : 41
Clan : Luvios
Métier : Ecuyère au début
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Les archives d'Asmodine   Dim 31 Déc - 3:02

La ville était assez vieille pour posséder une bibliothèque de cette envergure, mais pas assez pour y recenser un nombre incalculable d'écrits.

Par conséquent, elle possédait bien plus de romans d'enseignement que d'historiques.

Bien que peu connue, elle attirait tout de mêmes les visiteurs et rats de bibliothèque indélogeables... Sans oublier les étudiants en quelque matière que ce soit.

Les archives occupaient pour leur part, trois pièces du bâtiment. Elles étaient classées bien catégoriquement, c'est pourquoi, les gardiens veillaient à ce chaque livre soit à sa place et que le silence règne...


Dernière édition par le Dim 31 Déc - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rybëil Lueinr

avatar

Nombre de messages : 41
Clan : Luvios
Métier : Ecuyère au début
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Dim 31 Déc - 3:03

Rybëil poussa doucement les portes de la bibliothèque qui émirent un léger grincement. Elle pénétra silencieusement et prit la direction des archives, faisant en même temps chanter ses chaussures sur le carelage d'un gris cendre.

La jeune femme jeta un bref regard circulaire sur le vaste hall orné de tableaux. Personne. Parfait, elle pourra se diriger sans encombre vers les archives contenant les techniques de combats à l'épée.
Depuis la mort de ses parents, elle s'était mise au combat et à la magie, canalisant ainsi la peine enccourue. Elle s'en était passionnée par la suite et avait décidé de s'y consacrer pleinement, pour devenir maîtresse en la matière. Seulement il lui restait encore du chemin, malgré son âge, et elle le savait.

Elle tourna à l'intersection de droite et ignora les cinq premières salles, avant de pénétrer dans la sixième.
Nouveau regard circulaire.


*Personne*

Elle se dirigea vers l'étagère en bois foncé, située à l'extrémité droite de la pièce, à côté d'une fenêtre recouverte de rideaux sombres. Parcourant de ses doigts fins les couvertures, elle finit par s'arrêter sur l'une d'elle : "L'esprit Du Sabre". Elle tira délicatement l'oeuvre et entreprit de la feuilleter rapidement comme pour s'assurer que c'était le bonne alors qu'elle le savait parfaitement. Elle le referma ce qui souffla un léger nuages de poussières dans l'air et s'assit à une table un peu plus loin, collée au mur.

*J'ai déjà atteint un certain niveau, mais je sais que si je n'acquiert pas plus de savoir, je me perdrais dans un vrai combat...*

Elle le réouvrit aux trois quart, et commenca à s'imprégner des lettres écrites à la main, délaissant complêtement le monde qui l'entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vala Mildaïa
Chef des Luvios
avatar

Nombre de messages : 217
Clan : Luvios
Métier : Guerrière, archère et nécro
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Dim 31 Déc - 15:44

[jdr]Femme rousse petite, mince, musclée et agile... Ex-voleuse. S'est fait attraper et mise en prison, s'est rangée du bon côté et a été engagée par la ville comme veilleuse...[jdr]

La veilleuse, comme on l'apellait souvent, était rentrée dans les archives d'Asmodine pour aller y étudier les techniques de combats ancestrales.

Bien qu'elle eut été mise en prison par "L'Irréprochable", guilde qu'elle détestait déjà avant mais qu'elle haïssait maintenant, elle continuait d'étudier certains techniques de combats qu'elle pourait peut-être enseigner un jour à quelqu'un... C'est alors qu'en trainant parmi les innombrables rangées de bouquins vieux et terriblement poussiéreux, elle aperçut une jeune femme qui lisait...

C'était d'autant plus étonnant qu'il n'y avait ici généralement que des vieux personnages pour la plupart historiens...


Elle s'approcha par derrière puisque il était très tard et qu'il était normalement interdit de trainer ici à cette heure...

Excusez-moi, mademoiselle, mais vous ne semblez pas au courant de l'heure tardive. Dehors il fait noir et personne n'a le droit de trainer ici à partir d'une certaine heure. Vous vous demanderez probablement ce que moi je fais ici mais... j'ai des affaires à régler. Veuillez s'il vous plait me suivre en tout discrétion vers une sortie fort peu courue par la population.

La veilleuse commenca à partir de sa démarche féline qui l'avait tant aidée auparavant et se retourna pour voir ce que faisait la demoiselle...
Voyant qu'elle se bougait à peu près elle avança et rentra dans l'ombre des arcades du bâtiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rybëil Lueinr

avatar

Nombre de messages : 41
Clan : Luvios
Métier : Ecuyère au début
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Dim 31 Déc - 16:09

Rybëil avait sursauté lorsque cette étrange femme l'avait interpelé. Elle l'avait d'abord dévisagé de ses yeux couleur vin, puis elle s'était levée et avait commencé à ranger ses affaires.
Elle jeta un coup d'oeil au ciel, à travers un défaut d'un rideau. Il était effectivement tard, les étoiles s'étaient déjà incrustées dans le firmament et brillaient comme des diamants.
Elle repoussa la chaise sans bruit et jeta un autre coup d'oeil cette fois en direction de son interlocutrice. Voyant qu'elle ne lui accordait plus d'attention pour le moment, elle glissa délicatement le livre dans son sac.


*Après tout, ce n'est pas un vol mais un empreint... Personne n'en saura rien, je le remettrais avant que quelqu'un s'en aperçoive.*

D'un simple geste elle repoussa ses cheveux dans son dos et attrapa son sac pour le mettre en bandoulière. Elle se dirigea néanmoins vers l'étagère pour faire mine d'avoir remit sa précieuse oeuvre et finit par se diriger vers la sortie de la pièce.
Elle avait décidé de ne pas broncher. Certe son apprentissage n'était pas un secret, mais elle préférait que ça ne se sache pas, en attendant d'être digne de ce nom.
La jeune fille effleura du bout des doigts le rubis du manche de son épée et tourna là où l'avait faitla femme précédamment.
Quelque chose clochait...


*Qu'est ce qui peut être si pressant pour qu'elle me congédie... Après tout, cela ne me regarde pas, j'ai ce qu'il me fallait.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vala Mildaïa
Chef des Luvios
avatar

Nombre de messages : 217
Clan : Luvios
Métier : Guerrière, archère et nécro
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Dim 31 Déc - 18:54

La jeune fille rejoint la Veilleuse après quelques minutes

*Espérons qu'elle sera assez discrète pour ne pas nous faire attraper*

Surtout, restez dans l'ombre dit-elle en se retournant, on ne sait pas ce qu'il pourrait se passer.

Elle marchèrent quelques minutes dans un couloir long et mal éclairé lorsqu'elles purent entendre le son caractéristique d'une armure. La petite rousse jura intérieurement. Il était fort probable que la garde ait des bougies ou des flambeaux pour s'éclairer dans les innombrables couloirs du bâtiment, raison de plus pour trouver un échapattoir. Cherchant du regard une cachette, elel distingua une ouverture très discrète entre 2 arches. Elle prit la fille par le poignet et l'entraina vers ce qui serait leur cachette de quelques minutes. La Veuilleuse poussa l'autre fille à l'intérieur et se colla contre elle histoire de prendre le moins de place possible. Les araignées pendaient au plafond et on pouvait sentir leurs toiles chatouiller le visage et toutes les parties à nues des 2 femmes. c'est dans cette atroce position que le garde passa et elles purent continuer leur chemin sans d'autres problèmes. Arrivée devant la porte de sortie elle se tourna vers la demoiselle:


Vous ne m'avez jamais vue ici. Vous avez tout oublié, vous n'irez pas voir "L'Irréprochable" et vous ne vous demandez pas ce que je traficote ici... n'est-ce pas ?

Un petit sourire aux lèvres elle atendit de voir la réaction de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rybëil Lueinr

avatar

Nombre de messages : 41
Clan : Luvios
Métier : Ecuyère au début
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Dim 31 Déc - 20:17

Rybëil fixa pendant un certain moment la femme rousse en face d'elle. Elle ne s'interessait pas vraiment aux affaires de la cité, préférant les livres aux qu'en dira-t-on.
Elle haussa les épaules et se mit à regarder l'endroit où elles avaient attérit. Elle repéra un peu plus bas une enseigne ce qui lui permit de s'orienter. Elles étaient à l'ouest de l'énorme bâtiment.
Ses yeux revinrent sur son interlocutrice.


- Je ne vous ai jamais vu, jamais croisé. Quant à "L'Irréprochable", je n'ai que faire d'aller dénoncer une suspecte dans votre genre, et ce que vous avez fait et faites ne me regarde pas. Veuillez m'excuser, j'ai quelques petites choses à régler de mon côté aussi.

Elle n'attendit pas la réponse et tourna les talons, laissant seule la femme. Elle jeta un rapide coup d'oeil en tournant délicatement de la tête et toucha son sac d'un main tant dis que l'autre serrait le mache de l'épée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Kisarazu

avatar

Nombre de messages : 203
Clan : Alfenus
Métier : émémentaliste feu/chevalier
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Mar 2 Jan - 18:14

Arwen avait décidéede se rendre à la bibliotèque d'Asmodine pour trouver des informations sur les "tatoués". Le soir de la mort de Kite, elle avait trouvé un message sur son bureau donnant rendez vous à Arwen à Asmodibe, dans la grande bibliotèque, à une heure très tardive.

Arwen se dirigea comme convenu vers la section combat et magie et attendit, assise à une table, tous les sens au aguets!

Quelques minutes après l'arrivée d'Arwen, une une silhouette pareil à une ombre se glissa derrière Arwen et l'interpella.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vala Mildaïa
Chef des Luvios
avatar

Nombre de messages : 217
Clan : Luvios
Métier : Guerrière, archère et nécro
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Mar 2 Jan - 21:55

Vala avait fait bien attention à n'être vue de personne, pour cela elle était furtivement entrée à l'intérieur de la bibliothèque car... on l'y attendait

Après le dédale de couloirs que comportait le bâtiment elle arriva enfin à l'endroit convenu et aperçu quelqu'un qu'elle reconnut de suite


Salut à toi, Alfenus... tu étais en avance, c'est bien.

Elle laissa passer un petit instant

Je sais que tu cherches des informations, mais tout le monde ne doit pas savoir... c'est trop dangereux. Tu as commencé à fouiner là-dedans et tu continueras à moins que ce que je te dise ne te dissuade de cette quête. SI cela devait arriver, il faudrait que tu oublies tout!

DIs moi ce que tu sais exactement et je complèterais dans la mesure du possible, tu ne dois pas tout savoir!

_________________
Le flood tue le forum
Le SMS tue le forum
La pub tue le forum
Le membre fait survivre
Le Rp fait vivre...

Vidéo a voir XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Kisarazu

avatar

Nombre de messages : 203
Clan : Alfenus
Métier : émémentaliste feu/chevalier
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Mer 3 Jan - 22:14

Arwen se retourna vivement. Le commandateur de message n'était autre que Vala Mildaïa !

-Ce que je sais m'a été raconté par mon maître, il siégeait étant jeune, au conseil de Lornéo.
Il ma raconté une Légende populaire, qui me visait de pret, sans vouloir éclaicir les ombres de son récit. Selon la légende , 3 autres personnes dans le monde ont le même tatouage, chaque persone pouvant contrôler un élément différent. En réunissant ces tatouges les uns contre les autres, cela permettrait d'ouvrir une porte, qui ouvrirait une salle où toutes les informations importantes concernant le royaume serait conservées. Il disait qu'une carte indiquant où se cacherait Lornéo s'y trouverait. J'ai récament trouvé une autre taoué.
Mais plusieurs questions sont présentes dans mon esprit...


Arwen baissa la tête, pouvait-elle réelemnt faire confiance à Vala, ou est-ce un nouveau piège ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rybëil Lueinr

avatar

Nombre de messages : 41
Clan : Luvios
Métier : Ecuyère au début
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Mer 3 Jan - 23:42

Rybëil avait passé un bon moment sur sa monture. Mine de rien, le désert, ou plus précisément les ruines, étaient loin. Elle avait eu le temps de finir son livre comme elle le voulait, et, entre quelques pauses, mettre ses connaissances en pratique. Bien sûr, elle était encore loin du bon résultat sur certaines techniques, mais après tout, elle avait encore du temps avant de s'en servir vraiment. Son entrainement ne s'était déroulé que dans le désert, à l'approche des plaines c'était déjà plus fréquenté et elle risquait donc plus facilement de se faire repérer.

Sa rencontre avec ces quelques personnes un peu plus tôt, l'avait quelque peu chamboulé. Surtout sa confrontation avec Vaëll, il avait si bien parré ses coups comme elle le craignait. Quelque chose dans sa maitrise de l'épée clochait, et elle avait bien assez vite découvert la raison. Il lui manquait de la pratique contre adversaire. La connaissance était bien sûr un atout pour elle, mais en guerre, à quoi lui servira-t-elle si elle ne sait pas manier son épée comme il le faut ? Elle avait poussé un grognement en venant à cette conclusion, et ça ne l'enchantait pas du tout. Car qui dit entrainement, dit aussi maître pour l'aider, et ça, elle ne le supportait pas.
Tout avait commencé quand Arwen lui en avait parlé. Elle lui rejetait d'ailleurs complêtement la faute, comme pour ne pas s'accuser elle même d'avoir mit les pieds dans ces maudites ruines. Elle fulminait en silence, gardant cette haine à l'intérieur. Une guérrière doit savoir se contenir quand il le faut. Une énergie négative certaine, mais qui quand on savait l'utiliser correctement, pouvait être dévastatrice.


La jeune fille avait prit précaution de ranger soigneusement dans son sac en cuire le précieux ouvrage, bien avant qu'apparaissent les premières végétations qui annonçaient la fin du désert. Plein cape sur Asmodine, elle regardait le paysage qui changeait au fur à a mesure que s'approchait les terres humides, toujours pensive. Un petit moment de répit avant la foule de la cité. Le soleil commençait à baisser de plus en plus dans l'horizon, cela devait faire à peu près deux-trois heures qu'elle voyageait sur sa monture. La pauvre bête souffrait d'ailleurs de la chaleur et Rybïl utilisait de temps en temps sa magie pour humidifier la robe du cheval.

La pénombre s'était déjà installée dans le ciel lorsque la jeune Luvios pénétra dans Asmodine. Elle avait tout d'abord empreinté d'étroites ruelles qui, à cette heure-ci, étaient désertes et avait enfin rejoint les rues principales. Elle s'était arrêté un court instant devant une boutique de vêtements et y était entrée résolue, sachant déjà ce qu'elle voulait. Elle en était ressortie une poignée de minutes plus tard, aborant sur elle une magnifique cape noire qu'elle avait commandé quelques jours auparavant. Manches finement brodées avec un fil noir brillant et une capuche légèrement pointue sur le dessus, elle l'avait d'ailleurs remontée totalement avant de remonter à cheval pour était partie en direction d'une autre boutique, totalement différente. Elle avait pensé que s'armer d'un poignard en supplément de son épée n'était pas tout à fait bête et était par conséquent entrée pour choisir son précieux bout de féraille. La jeune femme avait opté pour un poignard au manche d'un brun presque noir et avec une larme légèrement tordue au bout. "Cela faisait toute la différence avec les autres" avait-elle sorti au vendeur avant de payer son du et de remonter à cheval pour prendre la première ruelle de droite.

Elle avait longé des ruelles avant d'attérir dans une plus familière, celle qu'elle avait empreinté pour sortir la dernière fois, lorsque l'étrange femme rousse lui avait parlé. Après tout, elle se voyait mal rentrer dans le bâtiment par l'entrée principale, étant donné qu'elle avait sur elle un livre qui ne devait pas sortir de la bibliothèque, car c'était une archive. Elle attacha soigneusement sa monture à un poteau un peu plus loin, et cape toujours relevée, avait entreprit de tourner la poigner de la lourde porte de secours. Heureusement, la porte était ouverte et elle entr sans trop de diffcultée, prenant soin de la refermer dérrière elle, pour ne pas attirer les regards. Elle se déplaçait à pas de loups dans les couloirs, se cachant dans la pénombre lorsqu'elle entendait un bruit suspect et arriva enfin à la porte de la salle. Si elle n'avait rencontré personne jusqu'à là, la pièce était bien occupée elle. Elle se colla à la parroit et jeta un rapide coup d'oeil, Il y avait là Vala et Arwe. Mais comment diable avait-elle fait pour arriver si vite ? Elle entendit de brèves discutions, portant sur des tatouages, mais ne se décida pas à entrer tout de suite... préférant s'informer de ce qui se tramait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vala Mildaïa
Chef des Luvios
avatar

Nombre de messages : 217
Clan : Luvios
Métier : Guerrière, archère et nécro
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Mer 3 Jan - 23:43

Elle écouta attentivement ce que savais déjà Arwen.. elle s'avança et s'assit sur une chaise en face de l'Alfenus.

Effectivement vous êtes plusieurs dans le royaume... mais... Tout dabord je vais t'expliquer une chose. Vous êtes 4 personens à avoir ce tatouage, cela revient à des temps immémoriaux, des enfants étaient pris au hasard, enfin pas tout a fait, pour les tatouer et leur donner le don. Car le don que tu as n'est pas naturel, il provient de ce qu'on t'a fait petite. Certains personnes savente ncore ce que signifie ce que tu as sur l'épaule et ton pendentif, mais à présent il n'y a guère de personne pour témoigner d'avoir jamais vu quelqu'un comme toi.
Tu en as retrouvé un mais tu n'as guère ed chance de retrouver les 2 autres. Certaines personnes, praticant des sciences noires ont comme objectif de tuer "les 4". Par le fruit du hasard, ou de la chance ils ne t'ont pas trouvée mais il ne faudrait pas te faire remarquer et tu ne dois en aucun cas montrer ton pendentif ou dévoiler à n'importe qui ce qui s'est passé.
Ce qu'on ne t'a pas dit à propos de cette fameuse porte, c'est qu'il faut des conditions nécessaires à son ouverture. Des conditions, qui en sont plus puisqu'il faut la présence du roi. Tout le monde ne le sait pas mais le monarque a lui aussi un pendentuf riche en magie qui lui permet de faire divers choses...
Oh encore une chose, les tatouages ne sont pas des héritages familiaux... le roi choisitgrâce à son pendentif le nombre d'enfants nécessaires pour qu'il y ait toujours 4 tatoués...

_________________
Le flood tue le forum
Le SMS tue le forum
La pub tue le forum
Le membre fait survivre
Le Rp fait vivre...

Vidéo a voir XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rybëil Lueinr

avatar

Nombre de messages : 41
Clan : Luvios
Métier : Ecuyère au début
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Lun 15 Jan - 23:43

Rybëil s'approcha un peu plus de l'ouverture de la pièce et colla son oreille contre le mur pour mieux entendre. Une mèche voleta dans son mouvement et passa devant la porte ouverte. Heureusement pour elle, personne n'avait songé à regarder par là. Elle prit garde à ne pas faire plus de bruit et repoussa ses cheveux en arrière avant de se replacer de telle façon à ce qu'elle puisse entendre la conversation, devenue basse. Elle en perçut quelques brides "4 personens à avoir ce tatouage", "le don que tu as n'est pas naturel", "ce qu'on t'a fait petite", " tu ne dois en aucun cas montrer ton pendentif "...
La jeune fille eu un hoquet de surprise et agrippa son pendentif de la main droite. Elle ne s'attendait pas à entendre ça, se pouvait-il qu'il y ait un lien avec cette pierre qu'elle porte autour du cou ? Après tout, elle n'en avait pas entendu suffisament, mais elle s'imaginait déjà avoir trouver un indice pour répondre à ces questions, ces points d'interrogations ancrés dans son passé.
Une folle envie d'utiliser un sort pour la bonne écoute lui oppressa le ventre, mais elle résista. Ce qu'elle faisait était mal, et elle voulait en aucun cas continuer dans ce chemin, même si d'éventuelles réponses l'attendaient au bout. S'il fallait qu'elle s'insinue dans la conversation, elle rentrerait dans la pièce. Or, son esprit le voulait, mais son corps restait immobile. Impossible de déposer le livre sur l'étagère maintenant.
De plus, si elle rentrait, ces deux personnes viendraient surement la questionner, lui parler, l'embêter... et elle ne le voulait absolument pas.
Des bruits de pas se firent entendre au bout du couloir, surement un garde. Elle ne s'y reprit pas à deux fois et se retourna silencieusement pour se dirger vers l'endroit par où elle était entrée. Elle s'arrêta soudain dans son élang. Le but de sa visite, elle l'avait oublié. Elle prit délicatement le livre de l'intérieur de son sac et retourna le déposer discrètement au sol, à côté de la porte. Tout le monde n'y verra que du feu, un simple oubli de le remettre, un libre tomber par inadvertance... parfait. Une fois sûre qu'il était assez visible mais pas trop tout de même, elle courru sur la pointe des pieds et se cacha dans la pénombre de deux pillier, le temps que la personne passe, et s'esquissa discrètement par la porte secrète qu'elle referma dans un grincement sinistre. Si tôt grimpée sur son cheval, elle prit la direction des ruelles plus empreintées et se laissa promener sans aucun but précis... avec pour seul compagnon ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen Kisarazu

avatar

Nombre de messages : 203
Clan : Alfenus
Métier : émémentaliste feu/chevalier
Date d'inscription : 23/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Mar 16 Jan - 20:52

Arwen dévisagea Vala. Elle était bouche-bée par ses récents propos et en demeurait immobile.

-Tu....tuer les quatre ?! Mais pourquoi , et surtout dans quel but ?!

Une centaine de questions dérangeait Arwen, mais elle pris soin de bien les choisir. Apparament, son nombre de questiosn était compté, et il ne fallait surtout pas le gacher.

-Une question . J'ai eu vent de sources douteuses...du fait qu'une assemblée de noble aurait, durant la décadence de Lornéo, aurait accéléré le processus de selection des "tatoués", est-ce vrai ? Car cela vourdrait sinon dire.....

Arwen ne termina pas sa phrase. Elle préférait garder ses hypothèses pour elle. Malgrès les information que fournissait Vala à Arwen, elle restait encore une Luvios, et elle une Alfenus....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vala Mildaïa
Chef des Luvios
avatar

Nombre de messages : 217
Clan : Luvios
Métier : Guerrière, archère et nécro
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Dim 21 Jan - 15:17

Ils veulent les tuer, car l'accès à cet endroit magique donne à certaines personnes des pouvoirs dit "divins" qui permettraient à leur détenteurs de faire régner la paix et l'équilibre dans le monde...
Les gens de cette guilde sont des anarchistes, des sans lois qui ne répondent à rien et n'obéissent à personne! J'en connais certains, enfin j'ai en ai connus... mais ils sont morts depuis, puisque leur vie humaine ne leur permettait pas de vivre aussi longtemps qu'un Agibaï...

Elle réfléchit un instant à la réponse qu'elle pourrait donner à Arwen...

C'est possible, il y a des choses dont je ne suis pas au courant... Vois-tu je ne suis pas devin, mais je sens que les 4 tatoués seront bientôt réunis... et cette fois ils ne seront plus seuls. Il est bien évidemment possible de réunir plus de 4 tatoués, car si le don se présente chez un sujet ils peuvent directement l'emmener afin d'approfondir son instruction... Cependant, une pièce est manquante: le roi... Mais qui dit que personne ne détient l'amulette du monarque ?? Voilà ce qu'il nous manque.
Il est impossible d'affirmer que ceux qui l'ont enlevé, si il a été enlevé, savent que son collier a un pouvoir magique...

_________________
Le flood tue le forum
Le SMS tue le forum
La pub tue le forum
Le membre fait survivre
Le Rp fait vivre...

Vidéo a voir XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deren Angrod

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
Clan : Luvios
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Mar 20 Fév - 20:24

Aesthra et Deren arrivèrent devant la bibliothèque...
il y avait une immense façade.


eh bien... nous voila arrivé.
après toi...


Deren fit un signe de politesse pour que Aesthra rentre en première.
une fois à l'interieur, des millions de livres! dans tout les sens, sur toutes les étagères! les deux personnages marchèrent un peu à l'interieur ébahient par ce spectacle, un peu inatendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aesthra Hotori

avatar

Nombre de messages : 16
Clan : Luvios
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Jeu 22 Fév - 0:22

Une fois arrivés devant là bibliothèque Deren et Aesthra se stoppèrent, observant le grand bâtiment. Le jeune homme fit signe à Aesthra de passer devant par politesse. Elle le remercia en inclinant la tête devant lui.

Une fois entré un spectacle auquel ils ne s'attendaient certainement pas se découvrît sous leurs yeux. D'innombrables livres s'étendaient devant eux de toutes part, les étagèrent longeant les murs supportant le poids d'un trésors gigantesque, insoupçonnable pour qui n'était jamais entré en ces lieux.

Marchant doucement, Aesthra regardait les ouvrages installé sur les étagères. Des livres de toutes tailles s’offraient aux visiteurs révélant leur reliures soignés, leurs couvertures parfois illustrées.

Personne n’avait l’air d’être là a part eux deux…
Aesthra se retourna faisant face a Deren, le regarda un moment , songeuse puis lui dit ;


Tu ne trouves pas étranges qu’on ne voit personne ?


Elle n'était pas rassurée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deren Angrod

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
Clan : Luvios
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Ven 23 Fév - 14:59

Deren regarda Aesthra

arrête tu me fait peur...

il sourit puis continua

non, mais il doit bien y avoir quelqu'un, on est dans une bibliothèque quand même, il y a au moins un ou une documentaliste... cherchons un peu...

les deux personnes se mirent à marcher en regardant un peu partout.
Deren aperçu soudain une tête passer derrière les livres d'une rangée

là!

il commença une course éffrenée derrière le personnage

attendez!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinne Ogme
Chef des Hulras
avatar

Nombre de messages : 279
Clan : Hurlas
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Ven 23 Fév - 19:35

PNJ : Un Agibaï. Il est comme tous les siens plutot grand, la peau pale, les cheveux foncés, mais il a des canines plus pointues que la moyenne. C'est un nécromancien du nom de Zarék.

Zarék se croyait seul dans la bibliothèque. Il avait pris un livre, peu recommandable, et tout ceux qui pourraient le voir avec le chasseraient immédiatement comme s'il avait la peste.
Les nécromanciens n'étaient pas du tout bien vu, alors que leur magie était un art tout à fait respectable !

Il était donc en train de lire ce livre, tout en se déplaçant, lorsque soudain quelqu'un l'apostropha. Zalék prit peur et se mit à courir. Le jeune homme qui l'avait appelé n'était pas seul. Et les deux le poursuivait. Se disant que sa conduite était pour le moins suspecte, il s'arrêta de s'enfuir et glissa aussi discrétement que possible son livre sur une étagère qui était dans son dos.
Il fit face aux deux étrangers, en espérant qu'il n'avait rien vu.
D'une voix peu aimable et légèrement agressive, il demanda :


_ Que me voulez-vous ?

_________________
Je n'aime pas les mystères... Sauf lorsque c'est moi qui les crée...
Fan des pandas roux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aesthra Hotori

avatar

Nombre de messages : 16
Clan : Luvios
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Jeu 8 Mar - 12:41

arrête tu me fais peur...

Aesthra sourit à la réponse de Deren...puis il aperçut une personne, celle-ci ne répondit pas a son appel. Les deux jeunes gens se mirent à courir en pleins milieux de la grande bibliothèque après l'inconnue. Celui-ci s'arrêta et leur dit;

Que me voulez-vous ? sur un ton faisant clairement comprendre le peu de joie qu'il avait à ce qu'on le dérange.

* tiens un Agibaï * se dit-elle en reconnaissant la race a laquelle elle appartenait elle-même.

Aesthra n'ayant pas aimé la manière dont cet individu leur avait parlé, répondit avec un grand sourire et en appuyant chacun de ses mots pour qu'il comprenne qu'il n'avait pas a parler ainsi.

"Bonjour, nous sommes arrivés il n'y a que peu de temps dans cette ville et cherchons à mieux la comprendre, elle et ses habitants. Nous aurions voulut savoir ce que vous auriez pu nous dire sur les Alfenus ou les autres clans ? En faisant votre connaissance nous avons déjà pu remarquer que tous les habitants de la ville sont fort aimables c'est très agréable"

Elle espérait ne pas être allé trop loin, elle tournant la tête vers Deren puis attendit une quelconque réponse de l'homme.


"Pardonnez-moi je ne me suis pas présentée je m'appelle Aesthra" ajouta t-elle a l'adresse de l'Agibaï."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinne Ogme
Chef des Hulras
avatar

Nombre de messages : 279
Clan : Hurlas
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Dim 11 Mar - 16:02

L'Agibaï fit un sourire d'excuse qui dévoila ses canines plus pointes que la moyenne de sa race.

_ Je me nomme Zalék... Veuillez m'excuser pour ma façon discourtoise de s'être adressé à vous, dame Aesthra...

Il s'écarta un peu de l'endroit où il avait posé son livre. Les deux personnes qui l'avaient accosté ne semblaient pas avoir remarqué son petit manège... Et peut être que s'il répondait à leurs questions, ils le laisseraient tranquil.


_ Je ne suis pas très bien les histoires de politiques... J'ai entendu des ragots, une histoire de malédiction qui pèserait sur les chefs Alfenus... Moi je dis que ce n'est qu'une coincidence.... Mais beaucoup y croit... On dit que c'est un tybiale qui serait à leur tête maintenant... Je ne me souviens plus de son nom....

Il chercha en vain de se rappeler du nom de ce tybiale. Il avait discuté il y a quelques jours de cela avec des marchands en provenance de la capitale. Mais ils n'avaient pas fait très attention à leurs conversations... Il voulait surtout leur acheter des plantes rares.

_ Quand aux autres clans, je ne pense pas que la guerre se fera... Les Hurlas sont dirigés par une druide pacifiste... Mais elle devrai changer d'avis lorsqu'ils se feront attquer. Pour les Luvios, je ne sais pas exactement... Mais j'ai entendu dire que les chefs de ses deux clans se connaissaient et s'appréciaient beaucoup....

Il chercha dans sa mémoire d'autres choses qui pourraient être utile à des étrangers...

_ Je ne vois pas quoi vous dire d'autre... Avez-vous d'autres questions ?

HJ : désolé pour le temps que j'ai mis à répondre, mais j'espérais que Deren dise quelque chose...

_________________
Je n'aime pas les mystères... Sauf lorsque c'est moi qui les crée...
Fan des pandas roux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aesthra Hotori

avatar

Nombre de messages : 16
Clan : Luvios
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Dim 11 Mar - 19:47

L’Agibaï s’excusa, Aesthra voulut reculer d’un pas quand il montra ouvertement la nature de sa race mais elle resta a sa place pour ne rien montrer.

*Etait-ce une menace ?*

N’ayant côtoyé que peu de personne depuis bien longtemps elle ne savait pas comment réagir face a ceux qu’elle ne connaissait pas.

« Ce n’est rien messire Zalék, je peux comprendre qu’on vous ai dérangé »
dit-elle en jetant un regard a l’étagère devant là quelle se tenait l’individus. Elle espèrait qu’il comprendrait qu’elle avait remarqué qu’il cachait sans doute quelque chose mais qu’elle ne voulait pas l’embêter avec ça. Après tout elle n’avait pas a s’occuper des affaire d’autrui ceci ne pouvait que lui attirer des ennuis.

D’après ce Zalèk les chef Alfenus, le dernier etant un Tybiale étaient sous le courroux d’une malédiction. Le chef des Hurlas était un pacifiste donc il ne représentait pas un danger plus que ça tant que son clan ne serait pas attaquer. Quand au Luvios il était resté bien vague a leur propos.

« Merci pour vos renseignements. Vous êtes un Agibaï n’est ce pas ? »

Elle lui sourit révélant elle aussi ses canines a son interlocuteur.


« Puis-je vous demander une dernière chose s’il vous plait ? Nous conseillerez-nous un endroit intéressant ou aller ? »

*je me perd un peu dans ce royaume*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deren Angrod

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
Clan : Luvios
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Lun 12 Mar - 23:53

HRP: désolé j'attendais aussi une reponse du personnage

les deux personnages devant lui semblaient s'aprecier, ils étaient de la même race apparement.
quand Deren voulut poser un question, Aesthra lui ota les mots de la bouche, alors il ne fit que patienter pour écouter la reponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinne Ogme
Chef des Hulras
avatar

Nombre de messages : 279
Clan : Hurlas
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Jeu 15 Mar - 23:13

Zalék se crispa lorsqu'il vit la jeune femme regarder l'étagère. Mais comme elle détourna les yeux pour les planter dans les siens, il se décontracta.

_ Je suis en effet un Agibaï. Je viens des Steppes Del Mirk'stu. Et j'ai vu que vous en étiez une aussi ? Est ce que vous manipuler notre art ancestrale ?

Si c'était une nécromancienne, elle comprendrait forcément de quoi il voulait parler... Sinon, il espérait qu'elle ignore sa question...


_ Vous voulez voir quelque chose d'interressant... Je cherche ce qui pourrait passionner deux aventuriers... On dit que les Arrewelly sont très acueillant dans la ville de Gä'cem'm... C'est la capitale des Hurlas... Je vous conseil d'éviter Haven, la cité du Nord... Les Alfenus occupe cette ville, et je trouve qu'elle est très peu fréquentable... Sinon il y a la capitale... Mais je ne la connait pas assez pour vous dire ce qu'il y a d'interressant...

Puis il repensa à quelque chose. Une légende qu'il avait entendu.

_ Beaucoup d'Arrewellys m'ont raconté une légende... Celle du Lac d'Espérialis. C'est un peuple assez crédule, qui connait une multitude de légende sans queue ni tête... Mais à ce qu'on m'a dit, ce Lac est étrange... Il n'y a aucun animaux qui vient y boire, et la magie est assez importe sur ses rives...

Il n'avait jamais été jusqu'à ce lac. Il s'était arrêté à la capital, qu'il n'avait pas eut le courage de visiter.

_ J'espère avoir répondu à vos questions !

Il attendit en silance, restant ici si les deux personnes avaient encore besoin de lui. Et de toute façon, il devait récupérer son livre !

_________________
Je n'aime pas les mystères... Sauf lorsque c'est moi qui les crée...
Fan des pandas roux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deren Angrod

avatar

Nombre de messages : 27
Age : 27
Clan : Luvios
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Ven 16 Mar - 0:13

quand le personnage dit "C'est un peuple assez crédule" en parlant des Arrewelly, Deren serra sont poing et l'envoya dans la figure du personnage.

je veux bien être indulgent, mais il y a des limites!

après envoyé l'Agibaï par terre, Deren frotta sa main et dit:

je suis un Arrewelly...

il se tourna vers Aesthra.

excuse moi d'avoir frappé un des tiens mais je devais reprimender l'insulte de naïf à ma race.

il revint vers le personnage.

merci pour les informations sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhinne Ogme
Chef des Hulras
avatar

Nombre de messages : 279
Clan : Hurlas
Date d'inscription : 11/10/2006

MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   Ven 16 Mar - 23:12

Zalék était toujours par terre et essayait de se remettre les idées en place. Il se bouchait le nez qui saignait légerement.

_ Je ne voulez pas insulter votre peuple ! Les Arrewellys sont très accueillant et généreux, et c'est le peuple qui a le plus de légende à raconter... Certe il y a certaine chose en quoi je ne crois pas...

Il décida de s'arrêter là... Il se remit sur ces pieds, et s'appuya contre une étagère... Il avait la tête qui tourne, mais ça allait mieux.

_ Je vous demande pardon... Je ne voulais pas vous offenser...

Il fit un signe dans les airs avec sa main gauche avant de s'incliner devant l'Arrewelly.

_ Pour les informations, je ne suis pas sûr d'avoir satisfait entièrement votre curiosité...

Il chercha dans sa poche un mouchoir qu'il appuya contre son nez qui saignait encore plus depuis qu'il s'était relevé.

_________________
Je n'aime pas les mystères... Sauf lorsque c'est moi qui les crée...
Fan des pandas roux !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les archives d'Asmodine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les archives d'Asmodine
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Noblesse du Poitou (Archives)
» Peines Alternatives : Procédures et déroulement (Archives)
» [archives] Scénario I : L'oiseau de feu
» Archives judiciaires
» Archives Plume Sagace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume déchu :: Est et Nord-Est du royaume :: Asmodine :: Bibliothèque-
Sauter vers: